Work Desk

déclaration des revenus à genève

Pour la « Déclaration fiscale » sur le canton de Genève, les frontaliers auront jusqu’en 2021 la possibilité de la déclarer par le biais de 3 options :

Soit une rectification simple, soit un statut quasi-résident, soit ne rien faire.

La rectification simple

En tant que frontalier, chaque année vous avez la possibilité de demander une rectification simple et réajuster votre situation fiscale. Vous allez avoir donc la possibilité de faire valoir 5 déductions chaque année dans le cadre d’une rectification simple :

  • Frais de garde des enfants

  • Frais de formation non remboursé par l’employeur

  • Versement de la pension alimentaire

  • Cotisation sur le 3ème pilier

  • Rachat du 2ème pilier

La rectification simple vous donne également la possibilité de :

  • Corriger votre barème d’imposition

  • Déclarer vos autres revenus (allocations, pensions…)

  • Déclarer les revenus de votre conjoint(e). La rectification est obligatoire pour les couples mariés

  • Faire valoir les déductions précédemment énoncées

Attention : En 2021, avec l’harmonisation de l’imposition à la source (taxation ordinaire ultérieure), vous n’aurez plus la possibilité de réaliser une rectification en 2022 sur vos revenus 2021. Ainsi, les déductions citées précédemment ne seront déductible que dans le cadre du statut Quasi-Résident.

Statut quasi-résident 

Le statut quasi résident est un statut qui vous donne la possibilité de déduire les frais effectifs dans le cadre de votre déclaration fiscale sur le canton de Genève.

En somme, vous bénéficiez des avantages d’un contribuable suisse soumis au régime d’imposition ordinaire.

Pour prétendre au statut quasi résident, il faut que 90% des revenus du foyer proviennent de Suisse. Cependant, sur les revenus de l’année 2021 avec l’harmonisation de l’impôt à la source, il faut que 90% des revenus soient imposable sur le canton de Genève uniquement.

Le statut quasi résident vous donner la possibilité de déduire beaucoup plus de frais, notamment les frais kilométriques, frais de professionnels, les intérêts liés à un crédit hypothécaire et à la consommation, des travaux de rénovations, cotisations d’assurance-maladie, et bien entendu, toutes les déductions de la rectification simple seront déduction dans le cadre du statut quasi résident (ex : 3ème pilier A ou B, rachat 2ème pilier… etc).

Cet article est réservé aux membres du

web-frontalier

 

Devez membre exclusif de Web-Frontalier et profitez d'un accès à un contenu de qualité,à un suivi personnalisé toute l'année, et facilitez votre quotidien. 

Tout ça, gratuitement.

Business Consultation

l'avis de

l'expert

Il est fortement recommandé aux frontaliers d’effectuer une EVALUATION FISCALE. Elle a pour objectif de connaitre le montant que vous allez percevoir ou payer en cas de rectification ou statut quasi résident. Un conseiller pourra également vous apporter tous les renseignements concernant les déductions possibles, retraites complémentaires (3ème pilier A ou B, retraite en France...etc).