Image de Jacques Bopp

L'immobilier frontalier: Doubs

Le Haut-Doubs: Des prix élevés à la frontière

De toutes les catégories d’habitat, la zone frontalière est la plus chère. « Cette zone est très porteuse en termes de prix avec la Suisse qui tire l’économie et les salaires des frontaliers. Plus on va vers le secteur du Mont d’Or, plus c’est cher. La Suisse est un atout majeur et une faiblesse, l’effet se propage de la zone frontalière jusqu’à Valdahon mais le foncier est de plus en plus difficile pour ceux qui n’ont pas les salaires suisses.

Du côté de Besançon, le secteur reste stable avec des programmes neufs soutenus par des incitations fiscales. Le marché reste attractif à Besançon mais moins que sur l’atypique zone frontalière, il suffit de voir Villers-le-Lac voilà quinze ans et maintenant. Le secteur de Sochaux-Montbéliard reste le moins bien loti avec des rebonds et de grands écarts de prix.

La région de Pontarlier

Géographiquement, Pontarlier, située à plus de 800 mètres d'altitude dans le massif du Jura, est la deuxième ville la plus haute de France. La ville compte environ 6 600 habitants.

La commune de Pontarlier est située à 60km de Besançon et à 67km de Lausanne. Beaucoup de frontaliers travaillant à Orbe, Vallorbe et Yverdon habitent dans cette zone.

Malgré son attractivité, la ville perd des habitants chaque année. Ceux-ci préfèrent déménager dans les villages alentours ou se rapprocher encore de la Suisse. 

Les communes aux alentours du lac de Saint-Point et de Jougne sont les plus prisées du département. Les prix y sont donc aussi les plus élevés. Pour une maison dans cette zone, il faut compter environ 2 600€ du mètre carré.

Avec la proximité de la Suisse, l'aire urbaine de Pontarlier compte un nombre important de commerces. Ceux-ci sont équivalent à ceux d'une ville de 120 000 habitants malgré que seulement 32 500 y vivent. 

La région de Morteau

Le Val de Morteau est le deuxième pôle d'habitation du Haut-Doubs après celui de Pontarlier. Celui-ci compte 21 500 habitants et la commune de Morteau, en compte elle 6 800.

La situation géographique est idéale pour les frontaliers travaillant à La-Chaux-de-Fonds (20km) et Neuchâtel (40 km).

Le prix de l'immobilier est élevé dans la zone proche de la frontière mais diminue rapidement en direction de Besançon. Pour Morteau, il faut compter environ 2 200€ du mètre carré et pour Villers-Le-Lac, la commune la plus prisée car à seulement 5km de la frontière, il faut compter environ 2 400€ du mètre carré. 

Depuis Morteau, il est possible d'aller travailler en Suisse avec le train qui dessert les villes du Locle, de La-Chaux-De-Fonds et de Neuchâtel.